La Chandeleur des collèges de Tourcoing

Pour la troisième année consécutive, les collégiens de l’enseignement catholique de Tourcoing se sont retrouvés pour la fête des Lumières.

La Chandeleur des collèges de TourcoingLe 31 janvier à 17h15 à l’église Sainte- Anne, les collèges Charles de Foucault, Charles Péguy, Saint-Thomas, Cardinal Liénart et Notre-Dame de l’Immaculée étaient représentés par quelques cen- taines d’élèves encadrés soit par des animatrices en pastorale soit par des professeurs.

L’abbé Sylvain Desquiens, curé de la paroisse, entama cette fin d’après-midi par un temps à l’extérieur de l’église. Un chant lançait par une petite chorale qui avait pris place sur les marches de l’église a été repris en chœur par tous les élèves rassemblés sur le parvis. Ensuite, les élèves sont entrés en ordre dans l’église, chacun d’entre eux tenant un cierge signe de lumière. La célébration ponctuée de chants et axée sur ce signe de lumière a été sui- vie aussi par les quelques dizaines de parents venus accompagner ces jeunes pour ce temps fort de leur année de jeunes chrétiens.

Sur le chemin de l’église j’avais, je l’avoue, un a priori certain sur ce genre de rassemblement : des jeunes qui seront plus dissipés qu’attentifs aux paroles du célébrant, plus à se parler entre copains ou copines que de suivre le déroulement de la célébration ! J’en suis sorti étonné par le sérieux dans les gestes demandés, du suivi de la célébration. Bien sûr, l’église redevint grouillante au moment du partage au- tour des traditionnelles crêpes avant que chacun et chacune repartent chez soi, mais cela n’est-il pas normal à la veille de la Chandeleur ! Bernard Koenig