La porte reste ouverte

Les groupes SEDiRe, séparés, divorcés, remariés, accompagnent les personnes séparées ou divorcées qui désirent, par un temps de prière, déposer leur nouvel amour dans le coeur de Dieu. Ces groupes font partis de la Pastorale diocésaine de la famille.

Sollicité par un couple qui demandait un temps de prière à l’église, alors qu’il était en pastorale à Roubaix, le père Pierre Samain, doyen de Tourcoing-Neuville, a demandé à un autre couple de l’aider à accompagner ses personnes. C’est à partir de cette petite expérience que sont nés les groupes SEDiRe au sein de la pastorale de la famille.

Le 25 novembre d e r n i e r , p o u r les doyennés de Tourcoing-Neuville et des Hauts de Lys, quelques couples ayant vécu ou allant vivre un temps de prière se sont retrouvés à Mouvaux pour une rencontre de convivialité, d’échange et de détente. Leur objectif commun : le désir de mettre leur amour et leur nouvelle famille sous le regard de Dieu.

“C’était une belle fête de famille, intime, intense et sincère. J’étais heureux de vivre cela avec eux”, raconte Yves Chatiliez, diacre accompagnateur. “L’important pour les participants est de pouvoir vivre des temps en Eglise simplement, petitement, mais en vérité”, reprend le père Samain que l’on sent heureux de partager leur bonheur. “Cette graine que nous avons plantée promet de belle semences qui vont surgir dans notre diocèse poussée au vent de l’Esprit.”

Quand nous avons souhaité nous marier, je pensais que nous ne pouvions pas nous présenter ici. Au salon du mariage, sur le stand de l’Eglise catholique, on nous a parlé du temps de prière pour les divorcés remariés. Et l’aventure a commencé.

Les témoignages recueillis à la suite de la journée attestent l’importance de l’accompagnement des groupes SEDiRe :

  • Eric, avec sa compagne Nathalie : “Je ne suis pas le premier de la classe, mais je suis encore dans la classe ! Quand nous avons souhaité nous marier, je pensais que nous ne pouvions pas nous présenter ici. Au salon du mariage, sur le stand de l’Eglise catholique, on nous a parlé du temps de prière pour les divorcés remariés, et l’aventure a commencé !”
  • Patrick Hervé et Véronique : “Pour votre écoute, votre bienveillance et votre accueil, merci ! Un moment agréable à renouveler. Une bouffée d’oxygène.”

Un lieu de partage unique

Pour Philippe Zeltz, diacre, dont la lettre de mission entérine cet accompagnement, l’important est de s’enrichir de leur bonheur : “Rechercher le bonheur, c’est chercher Dieu. Se mettre en route avec eux, c’est mettre nos pas, en Eglise, à la suite de Jésus. Ils n’attendent rien, ne revendiquent rien, ils sont présents, simplement ils entrent par la porte entrouverte.”

Quelques personnes,comme Philippe, accompagnent ces couples tout au long de l’année. En plus de les aider à préparer leur temps de prière, ils essayent de proposer des temps de recollection et de partage. “ L e s re n c o n t re s s o n t e n – core peu nombreuses sur nos doyennés, avec trois weekends par an ! Le dernier a a c c u e i l l i q u a t re c o u p l e s , m a i s i l f a u t c o n t i n u e r d e proposer. Ils n’ont pas d’autres lieu de partage, affirme Philippe Zeltz qui tient beaucoup à ces propositions ecclésiales. L’une de mes joies a été de voir un couple se proposer pour devenir accompagnateur, voilà un parcours porteur d’espérance !” “Nous sommes des aiguillons, des poil à gratter, reprend Pierre Samain, mais je suis c o nv a i n c u q u e d a n s n o t re Eglise, il y a une place pour tous. Qu’avec le temps, chacun trouve la sienne et ainsi nous seront, ensemble, fidèle à l’Evangile.”

Joël Thellier

Comment faire pour contacter SEDiRe ?

  • Philippe Zeltz : 03 20 23 63 16
  • Fabienne et Jacques Irdel : 03 20 24 66 82
  • Didier Robe : 03 20 03 35 94
  • Yves Chatiliez : 03 20 23 12 10
  • Xavier et Geneviève Dusart : 03 20 37 95 71
  • Jean Max et Frederique Lefbvre : 03 20 23 05 95