“Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée…”

Il-faut-qu’une-porte-soit-ouverte-ou-ferméeIl ne s’agit pas dans notre église Notre-Dame de Consolation de revisiter la célèbre pièce de théâtre d’Alfred de Musset, mais bien d’une question concrète qui se pose à notre communauté paroissiale.

Le 23 janvier, à l’heure de la pause du midi, des visiteurs indésirables, pas motivés par le respect et une pieuse démarche, ont vandalisé l’église : chaises renversées, papiers et tracts jetés dans l’église, bougies, lumignons et candélabres renversés, et surtout vases, fleurs et plantes saccagés et répandus au sol. Pas vraiment de gros dégâts, pas de portes et de fenêtres fracturées. Nous avons été quittes pour un gros ménage.

C’est dommage et navrant car, depuis plus de dix ans, l’église Notre- Dame de Consolation, située à côté du cimetière de Tourcoing, restait ouverte pour accueillir le passant ou le fidèle pour un temps de pause de réflexion ou de prière. Malheureusement à cause d’une bêtise irréfléchie dans un lieu de culte ouvert à tous, nous avons dû fermer l’église au public. Les responsables de la communauté paroissiale réfléchissent à une ouverture modérée des lieux, le matin par exemple avec une surveillance vidéo. Une chose est certaine : c’est vous passants, riverains ou paroissiens en effectuant une visite, un petit temps de prière ou de réflexion, qui assurerez la sécurité des lieux. Votre simple présence peut éviter ces débordements.

J.-L. Deblonde